Hypnose

L’Hypnose classique, plus utilisée auparavant, était une hypnose très directive, qui considérait que certaines personnes sont hypnotisables, et d’autres pas.

L’Hypnose que nous utilisons dans le cadre de notre pratique, est non directive. Eut égard au fait qu’elle respecte totalement la représentation de la réalité de la personne accompagnée, elle permet par conséquent à tout un chacun d’aller dans « sa propre hypnose ». L’accompagnant ne crée pas l’état d’hypnose du patient, il aide le patient à entrer dans sa propre hypnose. A la lumière de ceci, nous pouvons mieux comprendre Milton Erickson, lorsqu’il disait que toute Hypnose est une « auto-hypnose ».

Notre approche de l’hypnose est thérapeutique, et se différencie de « l’hypnose de spectacle », sur bien des points, notamment le cadre, la manière de pratiquer, l’éthique et l’objectif poursuivis, qui sont ici respectueux des objectifs thérapeutiques de la personne.

Ce que l’on appelle un « état d’hypnose », ce qui se passe dans notre cadre thérapeutique, s’apparente à un état qui ressemble à un profond état de relaxation. L’état d’hypnose est un état naturel chez les humains. Se retrouver dans ses propres pensées alors que l’on dialogue avec une personne, c’est déjà un état d’hypnose. Se retrouver, au volant de sa voiture, sur le parking de votre lieu de travail sans vraiment savoir comment vous y êtes arrivés, et pourtant sans aucun dommage à qui que ce soit, c’est également un état d’hypnose. Les exemples sont multiples et nous en connaissons tous régulièrement.

L’hypnose permet d’atteindre un état de conscience qui sollicite la mobilisation des ressources élargies du patient, nécessaires pour mieux l’accompagner  vers son objectif de guérison ou d’amélioration.

L’esprit conscient est laissé un peu « sur le côté », tout en restant présent, ce qui permet d’avoir une communication plus directe avec ce que nous pouvons convenir d’appeler notre « esprit inconscient ». Cette communication directe, cet état de conscience modifié, élargi, permet dans le cadre d’un accompagnement thérapeutique, d’être plus efficace.

Ce que l’on appelle l’inconscient en hypnose est en fait cette partie de notre cerveau qui gère tous les mécanismes physiques, psychiques et émotionnels sans que nous nous en rendions compte : la température du corps, la dilatation des pupilles en fonction de l’environnement, la mise en oeuvre et la coordination des muscles nécessaires pour nous mouvoir, etc…

Voici une liste non exhaustive des applications les plus courantes de l’hypnose :

  • Arrêt de la cigarette, addictions
  • Etats dépressifs, Burn-out, Angoisses
  • Mal-être dû au milieu professionnel, harcèlement
  • Fatigues chroniques, Insomnies
  • Difficultés de concentration
  • Douleurs chroniques (Fibromyalgie, migraines…)
  • Traumatismes, Phobies, TOC
  • Troubles alimentaires
  • Troubles de la libido